Le MUNUCCLE commence enfin !

La cérémonie d’ouverture du Munuccle inaugure avec beaucoup de succès le début des débats formels et les réunions qui se dérouleront pendant le week-end. Même si cette réunion s’est déroulée en ligne, cela s’est fait sans difficultés et dans la bonne humeur. 

Les remerciements du directeur d’EEB1 

Cette troisième édition du Munuccle a tout d’abord commencé avec le discours de Brian Goggins, directeur de l’Ecole Européenne de Bruxelles 1 (Uccle). Une fois que tout le monde a pu se connecter, M. Goggins a remercié tous ceux qui étaient présents dans la vidéo-conférence et a salué chaque école présente. Ce fut un moment très spécial et émouvant durant lequel il a montré son enthousiasme pour la présence de tant d’écoles de différents pays, d’autant plus que le premier Munuccle ne concernait à l’origine qu’une soixantaine d’élèves d’EEB1. Il a fini son discours en souhaitant à tous, malgré le Covid-19, de rencontrer de nouvelles personnes et de forger de nouvelles amitiés. Monsieur Goggins a conclu en remerciant l’équipe du Munuccle, en particulier les élèves de son école, c’est-à-dire Valeria, Alva, Carlotta, Jasmine, Lisa et tous les autres présidents, ainsi que tous ceux qui ont aidé à la mise en place du Munuccle 2020. 

Le discours de Margrethe Vestager 

La cérémonie a continué avec une invitée très spéciale : Margrethe Vestager. Commissaire européenne d’origine danoise, elle a été surnommé “tax lady” par le président américain Donald Trump car elle est notamment connue pour ses services de gestion de la concurrence dans l’espace européen contre les positions, jugées dominantes et abusives, de Google, et les pratiques fiscales d’Apple.  

Elle était ravie d’être là avec toutes ces écoles qui travaillent ensemble et a félicité tous ceux qui ont rendu possible le Munuccle, même pendant une pandémie. Puis, elle a continué en disant que c’était une incroyable expérience car elle permettait d’imaginer un peu la réalité des débats et de la politique, et surtout de se rendre compte à quel point la démocratie est une matière difficile. Elle a aussi expliqué l’importance de la liberté d’expression et de la justice en insistant sur le fait que, quand bien même nous avons la chance incroyable de faire partie de l’Union Européenne et par conséquent de ne pas avoir à lutter pour certains de nos droits, il ne fallait quand même pas les prendre pour acquis. La devise de l’Union est d’être « unis dans la diversité », ce qui signifie que chacun doit avoir les mêmes droits fondamentaux et sa parole doit être écoutée, peu importe son ethnie, son sexe, son orientation sexuelle, etc. Car, en réalité, ces différences font notre force. Finalement, elle a parlé des nouvelles technologies et comment dans nos démocraties, nous avons su en tirer le maximum de profit et comment elles nous ont permis d’ouvrir nos horizons et possibilités. Cela dit, Margrethe Vestager a aussi mentionné les aspects négatifs de ces technologies : la propagation facile de discours de haine et l’opportunité offerte à des minorités de transmettre des valeurs négatives, d’intimider ou de menacer la démocratie. 

Le discours d’Alva Canenbley 

Ensuite, Alva, présidente de l’Assemblée Générale, a pris la parole pour faire un discours plein de vigueur et inspirant. Elle a expliqué la devise de cette édition du Munuccle : entendre le cri des peuples. En effet, dans l’actualité et partout dans le monde, les peuples sont en révolte (les gilets jaunes en France, Black Lives Matter aux Etats Unis, en Irak, à Hong Kong, etc.). “Le monde a besoin de changement et le monde change à cause du coronavirus” explique-t-elle. Elle a continué en spécifiant que même si cette pandémie a apporté des changements négatifs dans nos vies, elle nous a aussi permis de questionner “le capitalisme qui a une visée à court terme et est obsolète” et d’envisager une nouvelle réforme de notre économie afin de devenir plus écologique et plus stable. Elle a conclu son discours en demandant : « Va-t-on enfin pouvoir entendre le cri des peuples et apporter des changements positifs à ce monde ? », « Peut-on lutter contre les inégalités dans un monde où celles-ci ne font que se creuser depuis les dernières décennies ? », « Faut-il démondialiser pour lutter contre la crise écologique et le changement climatique ? » « Peut-on tout dire sur les réseaux sociaux et dans les médias ? » et pour finir, « Après le meurtre de George Floyd, est-il nécessaire de se demander comment encadrer l’exercice de la violence légitime ? ». Autant de questions qui devraient trouver une réponse durant les débats des prochains jours.

La vidéo de Carlotta Koning 

La cérémonie s’est terminée par une vidéo remarquable, créée par Carlotta. Cette vidéo a montré en détails une grande quantité de manifestations de ces dernières années pendant lesquelles le peuple s’est révolté pour ses droits, reliant ainsi la réalité de notre monde au thème de ce Munuccle 2020 : « ENTENDRE LES CRI DES PEUPLES ». 

Le Munuccle est donc officiellement ouvert après cette incroyable cérémonie… Les prochains jours vont très sûrement être des plus intéressants s’ils suivent l’exemple de cette magnifique cérémonie d’ouverture. 

Julia Dávila Ferrero / S7ES / Uccle EEB1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *