Un voyage à Paris

Compte rendu du voyage des S5fr maths 6 à Paris —

1er jour – mardi 04/04

Arrivée à l’heure à la gare du Midi, nous avons été chéris par les profs avec deux pains au chocolat chacun. Nous avons ensuite pris le train et sommes arrivés à Paris où nous avons déposé nos sacs à l’hôtel. Aussitôt, nous nous sommes rendus au Palais de la Découverte où nous avons été témoins de diverses expériences scientifiques, notamment une incluant de l’électricité statique à laquelle un de nos camarades a pris part. Malheureusement, ce dernier ressortit avec de lourdes séquelles causées par un accident au cours de l’événement. Effectivement, le choc fut terrible car l’élève subit une éléctrostatiquisation de 280 862 volts. Un mot de la victime : “Wallah ! c’était sympaaaa!”. Après la visite, direction resto coréen où on s’est fait péter la panse, ça a fait zizir. En plein déplacement pour la Tour Eiffel, nous avons été portés par l’humeur excessivement chaleureuse des Parisiens et avons dansé sur du son joué par des gitans dans le métro. La visite de la Tour fut particulièrement éprouvante pour certains d’entre nous qui n’ont pas eu le courage de monter ; mais comme ces derniers le disaient ; “On est là, soudés comme jaja”.

Mercredi 05/04

Réveil compliqué pour tout le monde ; d’autant plus pour M. Avignon qui allait récupérer ses heures de sommeil tout au long de la journée. Nous avons commencé la journée par la “visite” du Musée des Sciences Naturelles. Pendant une démonstration de squats, Elliott Denis s’est tragiquement ouvert les deux mollets et dans le stress d’une éventuelle infection, Mme Duroyon l’a amputé via les branches de ses lunettes. Ce problème réglé, on s’est posés au McDo. Vint ensuite la deuxième partie de l’exposition où “zouzou record ça fait zizir”, un groupe d’élèves a joué avec des ascenseurs avant de se tailler et de manger des compotes achetées au préalable en attendant le reste du groupe. Même si toute la classe était censée profiter du musée, tout le monde a bien vu que, les profs les premiers, personne ne l’a fait. Pour gonfler la culture générale de certains collègues, nous nous rendîmes au théâtre. Tristement, le comédien principal fut pris d’une crise d’épilepsie et décéda alors qu’il tentait une énième blague ratée (comme quoi, le bide à répétition, c’est fatal). Pour nous remettre de nos émotions, direction le Libanais pour grailler la masse viande. En rentrant, une émeute fut déclenchée suite à la venue d’une star : DJ Joe miniPNL (alias Sabri).

Jeudi 06/04

Ayant été épuisés par la journée précédente, nous nous offrîmes une heure de sommeil supplémentaire. La pêche et la joie de vivre dans les rangs, direction la Villette où, après un restaurant de qualité reconnu mondialement pour ses goûts fins (McDo), nous assistâmes à un spectacle impressionnant  et enrichissant à la Géode. Durant l’après-midi, nous avons fait la visite amusante et éducative de différents compartiments de la Cité des Sciences ; les mathématiques, 

l’énergie, les transports et le Burger King. Pour continuer sur cette lancée d’activités touristiques, nous avons profité d’une heure de temps libre sur les Champs. Et pour se récompenser de tous ces efforts, on a hamar dans un resto mexicain où, en plus de proposer une nourriture délicieuse, ils disposaient d’un serveur particulièrement plaisant du regard. A partir de la fin du repas, la soirée surprise commença. Première surprise, les bateaux-mouches ; deuxième surprise, l’heure de retard et le changement de plan. Franck a alors très justement dit : “J’abandonne”.
Nous finissons avec une balade sur les quais de Seine et une arrivée à la grande roue de la Concorde. Là-bas, c’est un autre changement qui nous fait rentrer à l’hôtel. Sur le trajet, nous fîmes la connaissance bienheureuse de personnes sous l’influence du bourrage de gueule.

Vendredi 07/04

Petit réveil cousu main ; métro bondé, pas le temps de niaiser, nous allâmes à pieds ; et pouf : dans le train.

BONUS : le lexique pour les moins jeunes

– « ça fait zizir » : ça fait plaisir.
– « squats » : exercice de musculation consistant à des exécutions de flexion des jambes. 
– « grailler la masse de viande » : manger énormément de viande.
– « hamar » : mangé.

Pierre-Gaspard et Zoéka, S5fr maths 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *