La chaussée de Waterloo à la loupe !

En ce mardi de février 2022, les élèves de différentes sections de S5 ayant français comme seconde langue ont lancé une enquête urbaine. Le but de cette enquête : découvrir l’urbanisation d’une des plus grandes avenues de Bruxelles, la Chaussée de Waterloo.

Du porte-à-porte de bon matin

Cette journée a commencé le matin à 8h10 (heure normale de l’école), quand les élèves de S5L2FR se sont réunis en petits groupes organisés à l’avance.  Chaque groupe était guidé par un/une prof de géographie ou de français. La Chaussée a été découpée en plusieurs tronçons : Porte de Hal, la barrière Saint Gilles, Ma campagne, Churchill et à l’école.

Les groupes sont restés de 8h10 jusqu’à 10h. Pendant les deux heures, ils ont dû compléter plusieurs documents de travail avec des informations, et par exemple, compter le nombre de voitures qui passent en l’espace d’une minute. Chaque élève a reçu une carte imprimée du tronçon. Sur cette carte, il fallait que chacun marque le type de commerce/logement qui se situe à chaque numéro. A 10h, les groupes ont doucement commencé à rentrer vers l’école pour y arriver à 10h 35 (l’heure de pause).

L’équipe du tronçon de la Porte de Hal a dû quitter son point de repère en premier. En utilisant de nombreux transports en commun, tous les groupes se sont retrouvés au T201 pour poursuivre la journée. Une fois ensemble, de nouveaux groupes se sont formés.

Une chaussée aux mille facettes

Les élèves ont été divisés en trois groupes, le groupe d’architecture, le groupe de statistiques et le groupe du plan urbain.

Le groupe d’architecture se chargeait de comparer les maisons et les bâtiments historiques qui se trouvaient le long de la chaussée. En comparant les données collectées par les élèves (photos des maisons et bâtiments), le groupe d’architecture a effectué des recherches sur l’histoire de certains bâtiments, par exemple, la porte de Hal. Le résultat de leurs travaux a été repris dans des articles avec de nombreuses informations intéressantes, accompagnées des photos prises au cours des deux premières heures du matin. Les articles ont ensuite été imprimés et collés sur le projet final à l’aide des flèches indiquant où se trouvait le sujet de l’article.

Le groupe de statistiques se chargeait de faire des graphiques montrant l’augmentation ou la diminution des activités de la Chaussée. Par exemple, un graphique montrait combien de voitures ou de piétons passaient sur la rue au cours d’un certain laps de temps. A l’aide des graphiques dessinés, c’était très intéressant de voir la différence entre chaque tronçon.  Des graphiques ont été réalisés montrant l’évolution des prix de certains produits types sur la chaussée.

Le groupe du plan urbain a collecté les cartes données par les professeurs le matin sur lesquelles les élèves ont indiqué le type de commerce/logement qui se trouve à chaque numéro, les transports publics… En créant une légende complexe, ce groupe a réalisé une carte entière de la Chaussée qui montrait l’urbanisation et le développement de l’urbanisation sur toute la Chaussée de Waterloo.

Finalement, vers la fin de la journée, les élèves se sont à nouveau réunis pour tout mettre ensemble. Une fois que le poster a été fini, les élèves ont collé leur projet final sur le mur. Ce poster se trouve aujourd’hui au dernier étage du bâtiment Aristote, où tous les élèves et professeurs peuvent apprendre beaucoup de choses sur une des avenues les plus importantes de Bruxelles.

Valentina Maclean / S5ENA / EEB1 Uccle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *