Quand la mythologie nous détend

Depuis la rentrée de septembre 2016, nous lisons un livre en classe qui s’appelle le Feuilleton d‘Hermès. Cela change des matières habituelles et nous apprenons des choses comme les croyances antiques, par exemple les Grecs pensaient que les inondations et les orages étaient des punitions divines ou que les tremblements de terre provenaient de la colère des cyclopes et des Géants aux cent bras enfermés dans le Tartare. Ils pensaient aussi que l’hiver arrivait quand Perséphone, la fille de Déméter, devait la quitter pendant trois mois par an pour rejoindre Hadès aux enfers et que Déméter, la déesse des moissons, arrêtait son travail.

Nous avons apprécié les épisodes sur Prométhée qui a volé le feu aux dieux pour l’offrir à ses créatures : les humains. Nous avons regardé les grands mythes sur Arte et cela nous a laissé un bon souvenir.

Nous faisons également des fiches sur chaque épisode : il y a plusieurs questions, des exercices sur les synonymes et, à chaque fois, un espace pour dessiner la scène demandée.

M. Nimsgern nous lit ce livre à haute voix. Avant chaque épisode, il nous résume l’épisode précédent. Cela nous détend, nous divertit et nous emporte dans un autre monde que celui de l’école. Le Feuilleton d‘Hermès comporte 100 épisodes et nous en sommes actuellement au 65ème qui parle d’Orphée. Ce qui nous plait est d’apprendre en s’amusant et aussi sans s’en rendre compte.

La classe 5FR vous invite vivement à lire ce livre, ou les deux autres de la même collection : Le feuilleton de Thésée et le feuilleton d’Ulysse.

Classe de P5-FR / Munich

HERMÈS

Hermes ist nicht nur der Götterbote, sondern auch der Beschützer der Diebe, der Reisenden, der Verkäufer und der Schäfer. Er ist der Sohn von Zeus und Maia. Hermes ist in einer Höhle geboren. Noch am Tage seiner Geburt verließ er die Höhle seiner Mutter und tötete eine Schildkröte, die er als Resonanzkörper benutzte und so die Leier erfand. Noch am selben Tage begab er sich nach Pieren. Auf dem Weg dorthin stahl er 50 Rinder des Apollon und verwischte seine Spuren. Zwei der Rinder schlachtete er und zerlegte sie. Zurück in der Höhle schlüpfte er wieder in seine Wiege. Ein Winzer hatte jedoch Apollon über den Viehdieb aufgeklärt. Als dieser am darauffolgenden Tage bei Maia ankam, stellte sich Hermes dumm und argumentierte, er sei viel zu jung, um überhaupt zu wissen, was eine Kuh sei. Doch Apollon brachte Hermes vor Zeus. Hermes verteidigte sich mit allerlei Lügen. Zeus entschied, Hermes müsse die Rinder Apollon zurückgeben. Da zog Hermes die Leier hervor, sang zum Spiel darauf ein Lied und bot sie Apollon als Gegenwert für die fünfzig Rinder dar. Er akzeptierte es und weihte Hermes in die Kunst der Weissagung ein und übergab ihm den Heroldsstab, der ihn fortan als Boten der Götter kennzeichnen sollte.

Von Elena 5Fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *