Stop au Greta Bashing!

On connait tous la jeune militante pour la cause climatique : Greta Thunberg. Mais pourquoi de nombreux politiciens, des journalistes et certains citoyens prennent-ils du plaisir à la haïr ?

Cette jeune Suédoise de seize ans, née à Stockholm en 2003, lutte contre le réchauffement climatique depuis l’été 2018 et, à 15 ans, elle est ainsi allée protester au parlement suédois contre l’inaction face au changement climatique. En novembre 2018, elle lance une grève scolaire pour le climat (Skolstrejk för klimatet en suédois). Le mouvement s’est alors propagé dans le monde entier. Elle a fait son fameux discours à la conférence de Katowice de décembre 2018 sur les changements climatiques. 

Discours ennemis…  

Avec toutes ses manifestations et ses discours émouvants, elle touche de plus en plus de personnes, mais, en même temps, elle retourne des gens contre elle. On peut les classer en plusieurs catégories : les sexistes, les climatosceptiques, des individus de tout âge, autant de personnes âgées que de très jeunes.

Cette désapprobation, appelée le « Greta bashing » par les journalistes, consiste à l’insulter, à trouver des arguments contre ce qu’elle fait, à ne pas partager ses attitudes et ses objectifs. Voici un exemple de Greta bashing : « Certains de ses détracteurs la qualifient ainsi ʺd’enfant illuminéeʺ qui serait ʺau bord de l’effondrement psychiatriqueʺ. D’autres l’accusent d’être froide et distante ou même d’être incapable d’émotions, comme le journal Causeur qui la compare à un ʺautomate ʺ. » (Extrait de l’article Attaques contre Greta Thunberg : « On accuse les autistes de ne pas avoir d’émotions depuis longtemps », Le Monde).

Il y a aussi des journaux, des émissions et des journalistes qui la ridiculisent en rédigeant des articles ou élaborant des programmes télévisés qui portent atteinte à son image. Les réseaux sociaux participent aussi à ce phénomène du Greta bashing, car maintenant, les « jeunes » sont de plus en plus sur les réseaux sociaux tels que Instagram, Facebook, Twitter… et ne prennent pas le temps de comprendre qui elle est réellement et ne lisent que la une des articles ou écoutent et suivent tout simplement des membres de leur famille qui sont climatosceptiques ou contre les marches et les actions de Greta. Mais bien sûr, et heureusement, beaucoup de jeunes supportent la jeune militante et vont à ses marches et relaient l’esprit de ses actions.

Mensonges : Pour protéger… ou SE protéger ?

Le plus souvent, les gens qui sont anti-Greta (ou Thunbergophobes) se mentent car ils ne peuvent pas faire face à ce contre quoi elle se bat car ils ont peur de ce qu’il se passe dans le monde d’aujourd’hui et de leur futur. Ils se sentent mieux lorsqu’ils se mentent au lieu d’affronter la réalité. C’est pour cela qu’il faut faire face à la réalité et comprendre les faits et dangers du changement climatique, faire son possible pour changer les opinions des climatosceptiques et des anti-Greta’s !

Rose S. / S3FRb / EEB1 Uccle

Photos : wikipedia

2 pensées sur “Stop au Greta Bashing!

  • 25 octobre 2019 à 14 h 22 min
    Permalink

    Un article très intéressant, qui met le doigt sur un sujet d’actualité!

    Répondre
  • 25 octobre 2019 à 18 h 58 min
    Permalink

    Intéressant mais le parti pris m’a un petit peu dérangée. Même si j’adopte le même point de vue, je trouve qu’il est intéressant de se faire relayer des faits d’un point de vue neutre. Sinon super article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *