Faut-il boycotter l’huile de palme ?

Pâtes à tartiner, soupes, céréales, glaces, dentifrices, produits hygiéniques, savons, médicaments, carburants… Tous ces produits ont une chose en commun : l’huile de palme. Cet ingrédient présent dans beaucoup de nos produits est assez controversé mais pourquoi exactement ? Que ce soit au niveau de la santé ou de l’environnement, l’huile de palme cause beaucoup de dégâts.  

Un désastre écologique

Responsable de quarante pour cent de la déforestation dans le monde, la plantation d’huile de palme ravage les forêts. Par an, ce sont plus de 500 000 nouveaux hectares de palmiers qui voient le jour sur le seul territoire indonésien. L’impact sur l’environnement de ces productions massives est énorme. La demande d’huile accélérerait le réchauffement climatique, provoquant l’émission de 1,8 milliard de tonnes de CO2 chaque année. En effet, l’huile de palme requiert la mise en place d’un système de canaux de drainage, asséchant les cultures et les rendant plus susceptibles au feu. Ces incendies sont responsables à 25% des émissions annuelles de la combustion des énergies fossiles mais également de la dégradation des sols et des écosystèmes, mettant ainsi en péril la biodiversité. L’orang-outan est la vedette en termes de représentant des espèces menacées par la déforestation mais il n’est pas le seul à voir son habitat se dégrader jour après jour. Les rhinocéros, les tigres, les éléphants, les ours, les gorilles ou encore les chimpanzés sont des mammifères risquant également de disparaître dans les années à venir à cause de la production de l’huile de palme.    

Santé

C’est notre santé qui est également en danger. L’huile de palme devrait plutôt s’appeler graisse de palme tant le pourcentage d’acides gras saturés y est élevé (50% de sa constitution). Ces lipides peuvent être à l’origine de maladie cardio-vasculaires, d’inflammations, d’allergies, de maladies chroniques ou encore de surpoids. Evidemment ces risques se présentent lors d’excès mais l’huile de palme étant présente dans une grande quantité de nos produits alimentaires, nous en consommons souvent trop. Cet excès est stocké dans les tissus, les encrasse, ou bien circule dans les vaisseaux avec le danger de se mêler avec d’autres déchets et du calcium, créant un problème de débit du sang. De plus, les populations locales qui vivent à côté des plantations d’huile de palme sont exposées aux fumées toxiques dues à la production qui cause la mort de millier de personnes.  

Et les producteurs dans tout ça  

Ce sont surtout des femmes et des enfants qui travaillent dans les plantations d’huile de palme. Ces derniers ont des conditions de travail abusives et dangereuses, sans équipement de protections alors que des pesticides toxiques sont utilisés. Des organisations de défenses des droits de l’homme telles que Amnesty International relèvent des violations graves, allant de l’expropriation illégale des fermiers locaux à l’exploitation des travailleurs qui sont payés en dessous du salaires minimum.  

Alors pourquoi continuer d’en produire et d’en acheter ? Si l’huile de palme est aussi répandue, c’est parce que son coût de production est très faible. En réalité, l’arbre à palme permet un bon rendement. Que ce soit la partie interne ou externe, les deux fournissent de l’huile utilisable. Ensuite, l’huile de palme est très pratique car elle est semi-solide à température ambiante et donc elle peut être utilisée dans toutes sortes de produits. 50% des produits emballés contiennent désormais cet ingrédient. Il est donc compliqué de le boycotter mais réduire sa consommation peut déjà avoir un impact certain et efficace.  

Léa D. / S7FR / Uccle Bruxelles 1 

Sources images : justaplatform.com / flickr.com /  lisaliseblog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *